1. HORAIRES DE CHABBAT
  2. LE FLASH PARACHA DU CFJT – CHABBAT BECHALAH – 14/01/2022 -15/01/2022
  3. CHABBAT PLEIN POUR YITRO AVEC COMME INVITE D’HONNEUR, LE RABBIN MOCHE TAÏEB, RABBIN DE BORDEAUX
  4. CONCERT DE MUSIQUE ORIENTALE
  5. CARNET DE FAMILLES
  6. CALENDRIER

1. HORAIRES DE CHABBAT (horaires de Paris)

  • ENTREE DE CHABBAT : 17h02
  • SORTIE DE CHABBAT : 18h15

2. LE FLASH PARACHA (Exode 13:17 – 17:16)

BÉCHALAḤ – SE JETER À L’EAU

Pour la guérison complète de Meir Nissim ben Khamssana et de Chemouel ben Renée Bacca

« Les enfants d’Israël entrèrent au milieu de la mer, à pied sec […] Et les enfants d’Israël marchèrent à pied sec au milieu de la mer… » (Exode 14-22,29)

Six jours après sa sortie d’Egypte, le peuple juif fait face à un cruel dilemme, mettant à rude épreuve sa foi en Dieu. Rattrapés par l’armée égyptienne d’une part et freinés par un désert menaçant de l’autre, les enfants d’Israël stationnent devant la mer des Joncs, espérant fébrilement un dénouement heureux. Le miracle qu’ils attendent tarde à se produire et au sein du campement hébreu, règne une atmosphère pesante. Certains perdent confiance et se lamentent, alors que d’autres se préparent à la guerre contre leur asservisseur. Seul un homme, répondant au nom de Naḥchôn, s’aventure dans la mer agitée, suivi ensuite par la tribu de Yéhouda. Le niveau de l’eau monte à mesure qu’il avance, mais animé d’une foi solide, le courageux poursuit sa marche en priant : « Viens à mon secours, ô Dieu, car les flots m’ont atteint, menaçant mes jours. Je suis plongé dans la vase d’un gouffre, pas un pouce de terrain pour y poser le pied. Je suis descendu dans des eaux profondes, et les vagues me submergent. » (Psaumes 69-2,3). Soudain, un fait extraordinaire se produit, la mer s’ouvre et un couloir se forme afin de laisser passer le peuple élu.

Dans son livre WéHaqéshourim LéYa’aqov, rebbi Ya’aqov Boccara[1] z”l, remarque que deux versets quasiment identiques apparaissent dans le texte relatant la traversée de la mer Rouge. Le premier, verset 22 : « Les enfants d’Israël entrèrent au milieu de la mer, à pied sec, ayant les eaux comme un mur, à leur droite et à leur gauche », et le deuxième, verset 29 : « Et les enfants d’Israël marchèrent à pied sec au milieu de la mer, ayant les eaux comme un mur, à leur droite et à leur gauche ». Toutefois, malgré leur ressemblance évidente, il est à noter que le verbe « entrèrent » dans le premier verset, est remplacé par « marchèrent » dans le second. De plus, l’expression « à pied sec » n’occupe pas la même place dans les deux phrases, puisque la première fois elle apparait après les mots « au milieu de la mer », alors qu’elle se trouve avant ceux-ci, la seconde fois.

Afin de comprendre la raison de cette répétition et les nuances qu’elle comporte, rebbi Ya’aqov explique que le premier verset s’applique à Naḥchôn ainsi qu’à ses semblables, qui « entrèrent »et se jetèrent littéralement dans la mer avant que celle-ci ne s’ouvre. Ces personnes à la foi inébranlable, entamèrent leur marche dans l’eau avant de la poursuivre « à pied sec », c’est pourquoi cette expression apparait après les mots « au milieu de la mer ». A l’inverse, ceux dont la certitude d’être sauvés était ébranlée, attendirent que le miracle se produisit pour rentrer dans l’eau, c’est pourquoi le second verset précise à leur sujet que durant toute la traversée de la mer, ils « marchèrent à pied sec ».

Seul celui qui ne craint pas de « se mouiller » peut prétendre être un véritable croyant.

Aryé Bellity


[1] Rebbi Ya’aqov Boccara (1843-1941), fils de R. Eliahou, est né à Ghar El Melh, anciennement appelé Porto Farina, à 40km à l’est de Bizerte. Issu d’une famille livournaise, rebbi Ya’aqov est né avec la nationalité italienne et figure parmi les derniers grands rabbins de la communauté des Granas à Tunis, entre 1914 et 1941. En 1871, il édite à Livourne le livre Ahavat HaShem du kabbaliste rebbi Yossef Sitbon, puis en 1882, il édite l’œuvre Ben Avraham de rebbi Avraham Boccara (le troisième) avec lequel il est en parenté. En 1911, Il assiste en tant que délégué de la Tunisie, au dixième congrès sioniste de Bâle. Quelques années plus tard, il fonde en Tunisie, la première association sioniste, avec Alfred Valensi et Joseph Brami. Célèbre pour son talent d’orateur, rebbi Ya’aqov séduit aussi bien la communauté livournaise que tunisoise.

3. VENEZ PASSER CHABBAT YITRO AVEC…MOCHE TAÏEB, RABBIN DE BORDEAUX les 21 et 22 janvier 2022

Le Rabbin Moché TAÏEB, devenu Rabbin de Bordeaux, passera chabbat Yitro avec le C.F.J.T.
Retrouvons-nous tous autour de lui qui a tant fait pour nos familles pendant des années. Il le mérite et…il a très envie de vous revoir.

Merci de réserver pour des questions d’organisation.

  • Chabbat plein (repas vendredi soir & samedi midi)
  • Concert de musique orientale samedi soir animée par la vedette Benjamin COHEN
    Réservations : contact@cfjt.fr / 06 16 06 04 92
  • 4. CONCERT DE MUSIQUE ORIENTALE

Concert de musique orientale en l’honneur de la venue de la Communauté de Bordeaux, avec Benjamin COHEN le grand paytan dans notre salle de concert !!

RV au Château Zalthabar samedi 22 janvier 2022 à partir de 21h00

5. CARNET DE FAMILLES

JOYEUX ANNIVERSAIRE à notre trésorier, Laurent MAHIEU !!!

6. CALENDRIER

Lundi 17 janvier 2022 : TOU BICHVAT

Jeudi 20 janvier 2022 : SEOUDAT YITRO (Fête des Garçons)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.