1) LE FLASH PARACHA D’ARYÉ BELLITY

2) LE RICHONE DE CHEMINI PAR ALAIN ELIAHOU UZAN

3) REPRISE DE NOS OFFICES DE CHABBAT

CHÉMINI – LE RÔLE DES INSECTES

« Telle est la doctrine relative aux quadrupèdes, aux volatiles, à tous les êtres animés qui se meuvent dans les eaux et à tous ceux qui rampent sur la terre ; afin de distinguer l’impur du pur, et l’animal qui peut être mangé de celui qu’on ne doit pas manger. » (Lévitique 11-46,47)

Nos sages du Talmud de Jérusalem (Bérakhôt 8,2) et du Midrash (Choḥére Tov chap. 18) rapportent l’anecdote suivante : Un jour, le prophète Eliyahou interpella Rebbi Néhoraï et lui demanda : « Pour quelle raison Dieu créa-t-Il tous ces insectes répugnants qui grouillent sur Terre ? ». Rebbi Néhoraï lui répondit en ces termes : « Ces bestioles sont d’une grande nécessité, car lorsque Dieu voit un Juif fauter, Il se dit à Lui-même : si Je maintiens en vie ces bestioles dépourvues d’intérêt, alors Je peux, à plus forte raison, maintenir en vie des créatures dotées d’un réel intérêt ».

A travers la réponse de Rebbi Néhoraï, il s’en suit que c’est précisément l’inutilité des insectes dans ce monde qui en fait tout leur intérêt. Selon cette perspective, Rebbi Yéshouw’a Zeraḥ¹ z”l, écrit dans son livre Qol HaTor, que ce raisonnement à fortiori, visant à éveiller la clémence de Dieu envers le fauteur, pourra s’appliquer seulement si l’homme prend garde à ne jamais manger ce genre de bestioles. En effet, si celui-ci venait à en consommer délibérément ou par négligence, il prouverait en cela l’utilité alimentaire des insectes sur Terre et dans ce cas, Dieu ne pourrait plus utiliser l’argument précédent pour le disculper et serait par conséquent, contraint de le réprimander.

Cette idée, Rebbi Yéshouw’a la retrouve au sein du verset : « afin de distinguer l’impur du pur, et l’animal qui peut être mangé de celui qu’on ne doit pas manger ». Dans sa lecture, Rebbi Yéshouw’a écrit qu’il est question ici du raisonnement que Dieu applique lorsqu’Il oppose « l’impur », à savoir l’insecte, au « pur » que l’homme représente de par son rôle prépondérant sur Terre. De cette distinction entre ces deux créatures découle un argument en faveur de l’homme qui commettrait un péché. Cependant, Dieu pourra « distinguer l’impur du pur » seulement si l’homme de son côté est scrupuleux et s’applique à différencier strictement « l’animal qui peut être mangé de celui qu’on ne doit pas manger ».

En conclusion, le code alimentaire prescrit par la Thora veille plus sur nous, que nous ne veillons sur lui…

Aryé Bellity

_________________________

¹ Rebbi Yéshouw’a Zeraḥ est un rabbin cabaliste du XIXe siècle, qui vécut très probablement à Tunis. En ces termes, il est cité à plusieurs reprises dans le livre Pi HaMdabère de Rebbi Yossef Guedj : « cela je l’ai entendu de mon très cher ami, le sage accompli, Rebbi Yéshouw’a Zeraḥ ». Son œuvre, Qol HaTor (‘la voix de la tourterelle’), est un commentaire biblique basé principalement sur une interprétation allusive du texte ainsi que sur la valeur numérique des lettres (Guématria). D’ailleurs, c’est sur le modèle de la Guématria que le titre du livre fut choisi, car ‘(Ha)Tor’ en hébreu, équivaut à la valeur numérique (606) de ‘Yéshouw’a Zeraḥ’. En outre, l’auteur rapporte quelquefois des explications cabalistiques, fondées sur les enseignements du saint ARI z”l (Rebbi Yiṣḥaq Louria), témoignant ainsi de ses connaissances dans ce domaine. Le livre Qol HaTor est édité pour la première fois en 1974, à Jérusalem, grâce à la participation de Rebbi Chemouel ‘Idân et de Rebbi Sghiyer Ashoush.

______________________________________________________________________________

🎼 HAZANOUT 🎼

Le richone de CHEMINI par Alain-Eliahou UZAN

______________________________________________________________________________

3) REPRISE DE NOS OFFICES DE CHABBAT

🕍 REPRISE DES OFFICES🕍

A PARTIR DU 10 AVRIL
ESPACE SAINT PIERRE
121 AV. ACHILLE PERETTI
(10 mn à pied de l’hôtel)

SAMEDI 10 AVRIL 2021
Debut office : 9h00

Le miracle de Pessah !

Jusqu’à la réouverture de l’hôtel Crowne Plaza, nous prierons tous les samedi matins à l Espace Saint-Pierre.

Lieu central au coeur de Neuilly, presque en face de la Mairie, à seulement 10mn à pied de l’hôtel en prenant le bd d’Inkermann.

-Liturgie tunisienne
-Sim’ha
-offices d’exception, ferveur, calme et concentration

Très grande salle
Respect des distanciations.

Port du masque obligatoire sur la bouche ET le nez

Soyez bien à l’heure pour avoir tout de suite minyian et sortit tôt.

NOUS VOUS Y ATTENDONS NOMBREUX POUR SE RETROUVER ET CONTINUER À SOUTENIR L’ACTION DU CFJT

Chabbat chalom !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.